Information

Service "Neon" de Greyhound, examiné

Service

2008 semble être l'année du service de bus express régional à bas prix. (Accrocheur, hein?)

BoltBus, Megabus et Neon ont tous mis en place de nouvelles routes dans le nord-est des États-Unis.

Les caractéristiques? Tous les trois sont presque identiques: Wi-Fi, espace supplémentaire pour les jambes, service «premium». Ils se présentent comme un service express quasi-luxueux, pour les voyageurs d'affaires occupés qui ont besoin de se précipiter entre les grandes villes sans arrêts de distribution de lait en cours de route.

Hier soir, j’ai essayé «Neon» - le nouveau service express de Greyhound entre New York, Syracuse, Buffalo et Toronto. Et laissez-moi vous dire que le luxe était le dernier mot dans ma tête.

Mon billet indiquait que je devais être à la gare une heure avant le départ. Le problème, c'est que Neon ne sort pas du principal terminal de bus de Toronto. La «gare» était un coin de rue au centre-ville de Toronto, ce qui était déjà assez mauvais hier soir, lorsque la température a dépassé 0 degrés Celsius. Pensez à quel point il fera froid en janvier!

Je me suis présenté 45 minutes avant l'heure de départ et j'ai rejoint une file en lambeaux de passagers frissonnants. Il n'y avait aucun signe pour nous diriger ou pour indiquer que nous étions au bon endroit. Un employé de Neon est finalement venu et a pris nos informations de passeport, et a essayé de séparer les passagers du Megabus des passagers du Neon - il s'avère que nous étions tous mélangés dans la même gamme.

Juste avant notre heure de départ, il n'y avait toujours aucun signe de notre bus. Puis un véhicule Megabus s'est enroulé et s'est garé. Le chauffeur a coupé le moteur, a fermé les portes et est parti, dans un café, ignorant les cris de notre fille Neon.

Juste à temps, notre bus est arrivé - et n'avait nulle part où se garer. Il a tiré un pâté de maisons devant, à quel point les passagers à l'arrière de la ligne ont fait irruption dans une course folle, laissant les personnes qui attendaient dans le froid le plus longtemps à frissonner encore à l'arrière de la nouvelle ligne.

Ce n’était pas une gare indienne, évidemment, mais c’était une scène aussi chaotique que celle que j’ai vécue dans le transport en commun canadien dans ma vie.

Une fois que nous avons été embarqués et en route, les choses se sont arrangées. Le wi-fi était lent mais fonctionnel, les prises électriques fonctionnaient. (Bien que s'il y avait vraiment beaucoup d'espace supplémentaire pour les jambes, je ne l'ai pas remarqué.) Nous avons été retardés d'une heure environ à la douane, tandis qu'un passager a été interrogé sérieusement, mais ce n'est pas la faute de l'entreprise.

Après cela, nous avons eu une nuit tranquille et douce et nous sommes arrivés à New York juste après 6 heures du matin ce matin.

Le verdict? Tout est question d’attentes.

J'ai acheté dans le battage médiatique et je m'attendais à ce que ce trajet en bus de nuit soit moins désagréable que tous les autres trajets en bus de nuit que j'ai jamais pris. Quand vraiment, à part le wi-fi (ce qui est plutôt cool), c'est le tarif standard de Greyhound. C'est moins cher que l'avion, c'est plus rapide et plus fiable que le train, et l'option de nuit signifie que vous n'avez pas à perdre une journée.

Si cela ressemble à ce que vous recherchez, essayez-le.

Neon circule entre Toronto et New York tous les matins à 8 h 45, puis de nouveau pendant la nuit, départ à 20 h 45.

Photo de mudpig (Creative Commons)

Voir la vidéo: Mother by Pink Floyd Lyrics Reaction (Décembre 2020).